Le comité des sportifs

L’AFLD a souhaité replacer les sportifs au cœur de sa mission en créant un Comité des sportifs lancé officiellement le 26 janvier 2019.

Ce Comité vise à permettre une meilleure prise en compte du point de vue des sportifs, de leurs besoins mais aussi de leurs contraintes.

Ses membres sont consultés sur l’ensemble des questions relevant de la compétence de l’AFLD et prennent une part active dans la mobilisation et la responsabilisation des sportifs et de la communauté sportive française en participant notamment aux actions de prévention et d’éducation que met en place l’AFLD.

Ils ont tous été choisis pour leur expérience dans le sport de haut niveau ou professionnel, pour leur connaissance de l’environnement sportif national et international et pour leur engagement dans la lutte contre le dopage.

Romain GIROUILLE
Tir à l’arc
(co-Président)

« Le Comité des sportifs a demandé beaucoup de réflexion en amont de sa mise en place, notamment au sujet de son positionnement au sein de l’agence et de son rayon d’action. Ces réflexions ont abouti à attribuer un rôle consultatif au Comité des sportifs pour l’ensemble des services et sur les différentes orientations politiques et stratégiques de l’Agence. La proximité du Comité avec les sportifs permet ainsi d’appréhender de la manière la plus complète l’ensemble des problématiques, besoins et enjeux du terrain en matière de la lutte contre le dopage.

Au-delà de cet aspect consultatif, le Comité des sportifs a notamment pour mission de promouvoir les bonnes pratiques en matière de lutte contre le dopage lors d’actions de prévention et d’éducation auprès du mouvement sportif. Les membres du Comité ont également un mandat de représentation des sportifs français auprès des différentes instances sportives antidopage, tant au niveau national qu’international.

En tant que co-président du Comité des sportifs et membre du collège, je me réjouis de contribuer à fluidifier les liens et la communication entre ces deux organes de l’AFLD. »

Astrid GUYART
Escrime
(co-Présidente)

« Il est essentiel de replacer les sportifs au cœur de l’antidopage. Les agences antidopage et les sportifs, ceux qui défendent un sport éthique et juste, doivent être des partenaires. Nous allons tous dans le même sens, vers un sport qui protège la santé des athlètes et où les médailles découlent du mérite sportif. Il faut que nos deux mondes apprennent à mieux se connaître : le sportif doit prendre conscience que l’agence est là pour lui garantir un sport propre et une concurrence équitable, l’agence doit comprendre les problématiques et la vie quotidienne des sportifs pour mettre en place des actions ciblées et adaptées.

Au travers de ce comité, ma motivation est de faire entendre la voix des sportifs français et de la porter auprès de l’AFLD, du grand public et à l’international. J’ai à cœur de faire en sorte que le premier contact d’un sportif avec le mouvement antidopage ne soit pas un contrôle antidopage mais plutôt de l’information, de l’éducation et de la sensibilisation. Un sportif ne doit plus être suspendu pour négligence ou pour ignorance ; seuls les tricheurs doivent l’être, pour avoir trahi le sport et ses valeurs. »

Samir AIT SAID
Gymnastique

Gévrise ÉMANE
Judo

Sandra LAOURA
Ski acrobatique

Nantenin KEÏTA
Athlétisme handisport

David SMETANINE
Natation handisport

Valentin PRADES
Pentathlon moderne