Les représentants de l’AFLD et de l’Agence nationale antidopage de l’Inde (NADA India) se se sont réunis à Lausanne, en Suisse, en marge du Symposium annuel de l’Agence mondiale antidopage (AMA) pour signer un accord de coopération.


Cette convention souligne l’engagement des deux nations à lutter efficacement contre le dopage dans le sport, en particulier à l’approche des Jeux olympiques de Paris 2024. Représentant leurs organisations respectives, M. Ashish Bhargava, directeur général et chef de la direction de la NADA en Inde, et Mme Béatrice Bourgeois, présidente de l’AFLD, ont signé cet accord qui contribue aux efforts mondiaux visant à garantir le fair-play et l’intégrité des compétitions sportives.

La coopération entre la NADA Inde et l’AFLD assurera un meilleur échange d’informations liées aux différentes missions de la lutte antidopage, notamment les contrôles, la prévention, l’éducation, l’investigation et la recherche. En mettant en commun leurs ressources et leur expertise, les deux organisations aspirent à créer un monde sportif propre et juste, défendant ainsi les principes fondamentaux d’équité, de santé et d’intégrité dans le sport, en particulier au moment où le monde se prépare pour les Jeux olympiques de Paris.

Commentant l’importance de cet accord, M. Bhargava a déclaré : « La collaboration entre la NADA Inde et l’AFLD témoigne de l’engagement commun de l’Inde et de la France dans la promotion d’un sport propre et éthique, en particulier au moment où nous nous préparons pour les Jeux olympiques de Paris. En unissant nos forces, nous souhaitons renforcer nos efforts de lutte contre le dopage et donner un exemple à la communauté sportive mondiale ».

La présidente de l’AFLD a défendu les mêmes objectifs, soulignant que « la signature de cet accord de coopération illustre les liens bilatéraux étroits entre l’Inde et la France dans divers domaines, y compris le sport. Ensemble, nous sommes déterminés à relever les défis posés par le dopage dans le sport et à promouvoir une culture de l’intégrité et de l’équité, en particulier dans la perspective des Jeux olympiques de Paris ».